Histoire

L’idée est née de la volonté de Valentina Pastore qui, en mars 2016, décide de lancer un appel-à-personne sur le groupe facebook « Italiens à Paris » pour créer une journée artistico-culturelle italienne à programmation pluridisciplinaire. La volonté était celle de raconter l’identité culturelle nationale de manière ponctuelle, en s’éloignant le plus possible des stéréotypes qui la caractérisent.

La tâche la plus difficile était celle de fidéliser une équipe opérative constituée par des membres qui ne se connaissaient pas auparavant. Mais les rencontres sont parfois fortuites et elles vont au-delà des expectatives: il est ainsi, de manière totalement naturelle et libre, que le noyau organisationnel du festival s’est créé. Francesca Di Croce, première soutenitrice du projet, avec Valentina, s’est chargée du développement conceptuel et organisationnel du festival, et, ensemble au reste de l’équipe, ont imaginé une programmation fluide et circulaire autour des plusieurs activités dont projections, rencontres, lectures, expositions, spectacles, concerts et créations culinaires.

Il est des projets comme des amours, certains nous bouleversent plus que d’autres, comme une alchimie magique qui joue pendant les mois de préparation précédant le festival Magàri.

Le succès inattendu de la première édition nous a donné le sentiment fort d’avoir raison d’être là, et nous étions de plus en plus persuadés que Magàri soit un important rendez-vous de découverte et de rencontre culturel dans le paysage français.

Nous sommes maintenant à la troisième édition et tout en ayant l’ambition de grandir, nous gardons toujours le même esprit familiale, libre, collaboratif, joyeux et passionné qui nous caractérise jusqu’à présent.