L’idée du projet est née en février 2016, une période où en tant que citoyens on ressentait fortement le besoin de s’investir dans la ville, d’imaginer de nouvelles possibilités, de répondre de manière active et d’être force de proposition. 

Comme beaucoup d’autres projets nés à ce moment là, Magari est le signe de la grande résilience des habitants de Paris. La première édition du festival a été créée suite à un appel-à-personne lancé sur les réseaux sociaux par Valentina Pastore. Sa volonté était de constituer une équipe composée par de jeunes italiens émigrés à Paris et d’organiser un événement culturel et artistique qui raconterait l’Italie d’aujourd’hui en s’éloignant le plus possible des stéréotypes qui parfois stigmatisent l’identité du pays.

Francesca Di Croce, co-directrice du festival a été la première partisane de l’initiative, et comme elle, plusieurs personnes ont intégré le projet. Le succès inattendu de la première édition nous a donné le sentiment fort d’avoir raison d’être là. Au fil des années l’équipe est devenue de plus en plus nombreuse et motivée. 

Nous avons constitué une association culturelle composée aujourd’hui par 10 jeunes femmes ayant l’ambition de mener le projet loin en gardant le même esprit familiale, libre, collaboratif, joyeux et passionné qui nous caractérise jusqu’à présent.

L’association Magari veut continuer à grandir, à tisser des relations sur le terrain avec les collectivités locales et avec les partenaires privés français et italiens. Si le festival deviendra un rendez-vous pérenne et reconnu dans la capitale française, il sera une réelle occasion de découverte et avanscoperta des nouvelles identités artistiques italiennes.